Génération PF
Ensemble Choisissons l’Avenir

En savoir plus

   

LES CHAMPIONS
ET CHAMPIONNES
DE LA PF

  • M
    Aboudou Nabiehoua
    Soro
    Responsable du plaidoyer pour la mission Côte d’Ivoire de Médecins du Monde (MDM) France - Côte d'Ivoire

    Nos autorités doivent s’engager à financer la demande et l’offre de services de planification familiale et permettre la dispensation des contraceptifs par les agents de santé communautaire.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    N’da Affouet
    Kouadio
    Couturière et mère d’une petite fille - Côte d'Ivoire

    Ici, quand les gens ne connaissent pas, ils disent « C’est compliqué », « C’est pas bon » ou « Ça crée des problèmes ». Voilà pourquoi je donne des conseils autour de moi. Je raconte bien comment ça se passe vraiment quand on planifie.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Modeste
    Krah
    Jeune ambassadeur pour la santé de la reproduction et la planification familiale, aujourd’hui chargé d’études dans l’administration publique - Côte d'Ivoire

    Il faut travailler sur le leadership des jeunes. C’est un défi. L’histoire du pays a mis en avant des jeunes leaders engagés dans des partis politiques. Mais combien de jeunes s’impliquent-ils activement sur des sujets de société ?

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Adjoua Automne
    Kouadio
    Sage-femme au Centre d’assistance médicale et sociale de Yopougon (CAMES) - Côte d'Ivoire

    La famille c’est déjà un petit pays. Si ce petit pays, n’est pas bien éduqué, en bonne santé, heureux de vivre, comment le grand pays peut-il aller bien ?

    « Lire le témoignage »
  • M
    Toh
    Zeregbe
    Médecin de santé publique, chargé d'études - chef de service à la Direction de coordination du Programme national Santé de la mère et de l’enfant (Ministère de la santé et de l’hygiène publique) - Côte d'Ivoire

    Être informé est un droit qui sauve des vies. Dénier ce droit, c’est comme une gangrène qui tue a petit feu. On ne voit pas le mal progresser et quand on veut faire quelque chose c’est déjà trop tard.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Ali
    Gnambalé
    Étudiant en géographie, agent communautaire à MESSI (Mission des jeunes pour l'Éducation, la Santé, la Solidarité et l'Inclusion) - Côte d'Ivoire

    Chacun prend la place qu’on attend de lui ou d’elle dans la société. Je ne juge pas les personnes. Je juge notre incapacité à réfléchir aussi par nous-mêmes. La vraie question, c’est pourquoi on n’apprend pas à être soi-même, dans le respect de l’Autre ?

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Adeline
    Gohourou Yapi
    Conseillère communautaire à l’ONG Ruban rouge - Côte d'Ivoire

    Hélas, la planification familiale en Afrique est surtout l’affaire des femmes. Les maris ont encore beaucoup de réticences et elles sont contraintes de procéder en cachette. Pourtant ce devrait être une décision de couple.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Augustin Sawouré
    Dougrou
    Médecin de santé publique, ancien parlementaire, président du Réseau des champions en plaidoyer pour le financement adéquat de la Santé en Côte d’Ivoire (RCPFASCI) - Côte d'Ivoire

    La planification familiale est essentielle pour bénéficier du dividende démographique. Sans dynamique sanitaire et sociale, l’émergence économique de la Côte d’Ivoire n’aurait pas de sens.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Orokiatou
    Bansé
    Assistante sociale à l’Association de soutien à l'autopromotion sanitaire et urbaine (ASAPSU) - Côte d'Ivoire

    Quand une personne est séropositive, c’est très important de pouvoir parler de sexualité. Pour éviter la contamination d’autres personnes, mais aussi pour aborder des questions comme la possibilité et les risques d’avoir des enfants.

    « Lire le témoignage »
  • M
    P. Gustave
    Adou
    Prêtre catholique, secrétaire exécutif de la Pastorale de la santé pour l’Église catholique ivoirienne - Côte d'Ivoire

    La véritable liberté est dans le questionnement des traditions comme de la modernité : cela demande un véritable effort de réflexion et de partage par la parole pour éclairer ses choix.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Ouassa
    Djataou
    Sage-femme, Présidente de l'association des femmes africaines face au Sida/Niger, Vice-présidente du comité nigérien sur les pratiques traditionnelles - Niger

    Sur le terrain, il s’agit de s’adapter aux besoins des bénéficiaires.[…]Et si les gens ne viennent pas à nous, il faut aller vers eux. C’est cela le travail de proximité.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Hyppolite
    Ouangrawa
    Comédien, Metteur en scène et directeur du théâtre de l'espoir, Ambassadeur pour la santé de la mère et de l'enfant (CARRMA) - Burkina Faso

    En racontant la vie de Ba Bouanga, son irresponsabilité de mari et de père, tout le monde voit à quoi mènent ses idées reçues et son comportement. Comme c’est moi qui le joue, et que je fais rire, cela passe encore mieux.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Ayouba
    Sani
    Manager de projet, Responsable adjoint de la formation des Scouts du Niger, Responsable des Jeunes Volontaires pour l'Environnement - Niger

    On dit qu’il ne faut pas parler du sexe parce qu’il y a des barrières religieuses. Mais ces gamins, eux, n’ont pas ces barrières. On se cache derrière notre petit doigt. […] C’est une génération sacrifiée.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Rahamata Laetitia
    Koudougou
    Secrétaire permanente de l'Union des femmes rurales Ouest-Africaines/Relais du Burkina - Burkina Faso

    Beaucoup de jeunes savent décrypter ce qui se passe. Pour eux, l’autorité se prouve et ils tolèrent de moins en moins une parole qui ne fait pas sens. Ce que nous, les femmes, avons subi, nos filles ne l’accepteront pas si facilement pour elles.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Aly
    Romba
    Administrateur civil, ancien secrétaire général de la mairie de l'arrondissement n°12 de Ouagadougou - Burkina Faso

    La planification familiale fait partie des leviers pour offrir à nos administrés un développement qui soit digne et respectueux des droits de l’Homme.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Zahara
    Cheick Aboubacar Hassoumi
    Enseignante-chercheuse, Présidente de l'Association des jeunes musulmanes du Niger - Niger

    Il faut savoir trouver les mots et les bonnes personnes pour faire passer les messages. Ce qui compte, c’est de sensibiliser les personnes : seule l’instruction permet de réfléchir en sortant des stéréotypes.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Mamane
    Jaharou
    Journaliste, directeur de la publication de L'indépendant, secrétaire général de l'union nationale des éditeurs de presse et de l'Observatoire nigérien indépendant des médias pour l'éthique et la déontologie - Niger

    Le changement des mentalités n’est pas au rendez-vous. C’est pour cela que le travail de proximité est essentiel et que les journalistes doivent contribuer à le faire sortir de l’ombre.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Fatou Jupiter
    Touré
    Actrice et réalisatrice - Sénégal

    Agir au plus près pour convaincre. C’est ce travail de proximité que les autorités doivent soutenir : dans les centres de santé bien sûr, mais aussi en organisant des causeries, du porte-à-porte, des émissions de radio interactives, etc…

    « Lire le témoignage »
  • M
    Ibrahim
    Innocent Raphael
    Consultant, président du réseau des jeunes ambassadeurs pour la santé de la reproduction et la planification familiale au Niger - Niger

    Puisque c’est un problème de santé publique et de développement, il conviendrait d’insérer un module sur la santé sexuelle et reproductive dans tous les curricula universitaires. Cela est d’autant plus nécessaire que cet enseignement a été retiré des programmes scolaires.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Honorable Djermakoye
    Maimanda Sadou
    Chef traditionnel et Sultan de Dosso, ancien pharmacien, fondateur de l'Office National des produits pharmaceutiques du Niger - Niger

    De toute évidence, notre culture encourage encore le fait d’avoir beaucoup d’enfants, sans mesurer les conséquences que cela peut avoir au niveau du foyer, comme à celui du pays. C’est là que les chefs traditionnels ont un rôle à jouer.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Alidou
    Ilboudou
    Imam de la mosquée de l'Association des élèves et des étudiants du Burkina (AEEMB), Membre du comité directeur du Cercle d'études de recherche et de formation islamique (CERFI) - Burkina Faso

    Le respect de la diversité est un défi. Bien gérée, c’est une richesse ; sinon, elle peut s’exprimer dans la volonté de puissance, de pouvoir sans partage et de violence.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Fatou Bintou
    Ndiaye
    Maire de la commune de Tivaouane Diacksao, Département de Pikine, Région de Dakar - Sénégal

    Au XXIème siècle, aucune femme ne doit mourir en donnant la vie. Je suis convaincue que la planification familiale contribue à atténuer la souffrance des populations : une famille planifiée est une source de bien-être.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Mbayame
    Dione
    Médecin, Députée à l'Assemblée Nationale, Membre de l'Association des femmes médecins du Sénégal - Sénégal

    Agir, c’est mouiller le maillot, aller sur le terrain et pas seulement prêcher la bonne parole. Il faut émouvoir et démontrer. Emouvoir en racontant ce que vivent les filles et les femmes de ce pays. Et démontrer, c’est faire preuve de pédagogie dans notre plaidoyer.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Lahaou
    Touré
    Ancien parlementaire et vice-président de l'Assemblée nationale, Architecte de la loi n°02-044 du 24 juin 2002 relative à la santé de la reproductive - Mali

    Maintenant que les droits sont garantis, il s’agit de mobiliser tous les moyens juridiques, financiers, humains et matériels qui sont nécessaires pour qu’ils soient appliqués.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Mamadou
    Diallo
    Médecin-chef du centre médical inter-entreprises de l'Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) de Kayes - Mali

    La planification familiale n’est pas souvent une priorité des structures de santé. La volonté politique est peut-être là, mais l’action sur le terrain est encore trop timide.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Hassane
    Atamo
    Chef division de planification familiale au Ministère de la santé publique du Niger, ex-directeur du Centre national de santé de la reproduction - Niger

    Notre objectif et que les femmes, les couples s’approprient la planification familiale. C’est tout l’enjeu du counseling, de l’empathie, du soucis d’écouter et de comprendre ce dont l’autre a besoin.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Fatoumata
    Abdoulaye
    Sage-femme à la retraite - Niger

    Quand les hommes comprennent les dangers, quand ils entendent la souffrance, ils évoluent. Encore une fois, ils ne sont pas insensibles : c’est seulement qu’ils ne voient pas leur place et sont prisonniers de croyances et de traditions culturelles.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Laurent
    Maffon
    Laborantin au collège CEG1 de Savalou, Artiste-comédien, Auteur de sketch et de chansons - Bénin

    Dans certains villages, quand une femme est à nouveau enceinte alors que le petit n’a pas un an, on se moque de son mari en disant qu’il a « traversé son enfant »

    « Lire le témoignage »
  • M
    Bani Léon
    Bio Bigou
    Maître de conférences (CAMES) et secrétaire général de l'Université d'Abomey-Calavi, Ancien premier Vice-Président de l'Assemblée Nationale, Commandeur de l'Ordre National du Bénin - Bénin

    Il faut revenir au dialogue dans le couple afin de construire d’un commun accord un avenir viable pour la famille.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Ouabo
    Nombré
    Journaliste et ancien chef de programme de la Radio Municipale de Ouagadougou - Burkina Faso

    Les journalistes ont un vrai rôle à jouer pour que les mentalités avancent et que le regard change. Pour que celles qui sont victimes ne soient plus sur le banc des accusées.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Marie Victorine
    Bambara
    Médecin gynécologue, responsable de la formation à Pathfinder international - Burkina Faso

    Le counselling est la clé de la planification familiale. Il faut savoir écouter, conseiller et accompagner, sans chercher à influencer.[…] Le soignant ne doit pas choisir à la place d’une femme, mais la guider pour qu’elle trouve la méthode qui lui convient le mieux.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Maimouna
    Gueye
    Journaliste au quotidien national Le Soleil, prix Women Deliver 2015 pour son travail sur les droits et la santé des femmes et des filles - Sénégal

    On vante les bienfaits futurs de l’émergence économique, mais comment croire qu’elle peut advenir sans traiter les questions vitales du développement, dont la planification familiale.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Moussa
    Fall
    Imam principal de la mosquée Sacré Coeur 3, coordinateur du réseau Islam & Population - Sénégal

    A dire vrai, puisque le Coran est contre tout ce qui menace la vie de l’être humain, il n’est pas étrange qu’il s’oppose aux maternités rapprochées et prévoie une politique de planification familiale.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Sékou
    Tounkara
    Griot, membre du réseau des communicateurs traditionnels - Mali

    Les Griots ont un rôle à jouer pour que les adolescents ne fassent pas les frais de l’inaction des adultes. Entre deux maux, il faut choisir le moindre : mieux vaut protéger les adolescents que les tabous.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Djénéba
    Koné
    Journaliste, animatrice de l'émission Musow et du Magazine Santé sur la chaine TM2 - Mali

    On a tort de négliger les croyances : il faut partir de là pour construire une autre vision des choses par la parole. Ce besoin de parole est réel, même si elle n’ose pas sortir.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Safia
    Aminami
    Artiste chanteuse - Niger

    Les femmes ne sont pas considérées […]. Alors il faut dire les choses telles qu’elles sont pour que les mentalités bougent. Moi je les chante.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Fadimata
    Abdoulaye
    Etudiante en géographie et gestion des ressources humaines, membre du projet LUC (Leadership Universitaire pour un changement de comportement en santé sexuelle et reproductive des jeunes) - Niger

    Les bailleurs doivent comprendre qu’il n’est pas possible de travailler au coup par coup. Sinon les jeunes du projet se démobilisent et les efforts se relâchent dans la population. Il faut oeuvrer dans la durée.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Loukman
    TIDJANI
    Président du Réseau des associations béninoises de jeunes engagés dans la lutte contre le sida et pour le développement (RABeJ-SD) - Bénin

    Il nous faut apprendre à laisser la parole aux jeunes pour qu’ils s’expriment avec leurs mots et pas les nôtres. Il faut nous adapter à eux et pas l’inverse. Sans cela, pas d’appropriation de nos messages.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Lisette
    GOUMBALI CAKPO
    Scout - Guide, modératrice du « Jeu sans tabou » - Bénin

    Mon rôle n’est pas de dire aux jeunes quoi faire, mais de les éclairer et de les aider à trouver leur propre chemin. Ceci dit, s’il pouvait y avoir des cours sur la sexualité dans le cursus scolaire ce serait vraiment un progrès.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Adam
    DICKO
    Présidente du Mouvement d’action des jeunes de l’International Planned Parenthood Federation (IPPF) pour la région Afrique, Membre du conseil consultatif sur la planification familiale de l’UNFPA - Mali

    Quelle est notre part de responsabilité, nous les jeunes africains ? Nous avons démissionné de la chose publique. Nous devons nous lever, briser le mur de l’ignorance et prendre nos responsabilités.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Safiatou
    SIDIBÉ
    Coordinatrice de l’Association malienne pour la protection et promotion de la famille (AMPPF) à Kayes - Mali

    Les adolescents ont envie de parler, sont curieux de savoir ce qui existe et surtout, ils ne veulent pas forcément revivre ce qu’ont vécu certaines de leurs familles. Ils ne sont pas contre tout changement par principe.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Christel (SESSIMÈ)
    GUEDOU
    Artiste chanteuse - Bénin

    La femme n’est pas écoutée en tant que personne, elle est réduite à un objet domestique et sexuel. Les coups, les viols, les adolescentes enceintes et abandonnées, les grossesses non désirées, : plus jamais ça, plus jamais ! La femme doit susciter le respect.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Makhtar (XUMAN)
    FALL
    Rappeur - Sénégal

    C’est comme ça que je vois mon métier : rester en contact avec les réalités, même en travaillant sur le rythme et les rimes. Quand on a une tribune, quand on a la possibilité de changer les choses, il faut y aller et parler vrai.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Marielle
    DEGBOE
    Fondatrice et directrice exécutive de l’ONG Magnolia, Présidente du Réseau ouest-africain des jeunes femmes leaders du Bénin

    Les messages de planification familiale doivent à la fois aider les jeunes filles à prendre conscience du danger et les valoriser pour qu’elles existent par elles-mêmes, pour qu’elles fassent attention à leur corps et à leur santé.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Dialikatou
    DIALLO
    Présidente du Mouvement d’action des jeunes de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (MAJ-ASBEF-Sénégal)

    Les femmes ne sont pas des choses qui produisent des enfants. Ce sont des personnes et en tant que personnes à part entière, elles ont des droits à l’égal des hommes. Les droits sont faits pour tous.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Édouard
    KEITA
    Président du Réseau des jeunes ambassadeurs pour la santé de la reproduction et la planification familiale, Secrétaire général de l’Association malienne de protection et de promotion de la famille (AMPPF) - Mali

    Trop de jeunes déscolarisés sont peu ou mal informés parce qu’ils sont hors du circuit de la prévention. Peut-être faut-il aller dans les endroits les plus reculés, auprès des gens les plus vulnérables.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Soumaïla
    DIALLO
    Anthropologue et cinéaste - Mali

    Parce que la planification familiale est stratégique pour le développement socio-économique du pays, l’État malien devrait en faire une priorité et garantir une grande partie de son financement sur fonds publics. C’est une question de souveraineté nationale.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Fatimata
    SANOU-TOURÉ
    Magistrate, présidente de chambre à la cour d’appel de Ouagadougou et présidente de l’association des femmes juristes du Burkina Faso

    Je rêve d’un avenir où les femmes d’ici seront suffisamment éduquées et à l’aise pour pouvoir parler de vie amoureuse et de sexualité à leurs filles ou leurs petites filles. En fait, libérer la parole est fondamental pour que les droits des femmes soient compris et respectés.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Romaric
    OUITONA
    Étudiant, acteur culturel et poète, Jeune ambassadeur pour la santé de la reproduction et la planification familiale (Afrique de l'Ouest) - Bénin

    Il y a un manque de dialogue parent-enfant sur la sexualité Si les parents refusent de donner l’information à leurs enfants, ils vont aller la chercher ailleurs et ils risquent alors de tomber sur de mauvais conseils qui vont les mettre en danger.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Akossiwa
    DOKPODJO
    Responsable du Projet Éduc Fille Mère - Bénin

    Beaucoup d’ONG proposent un suivi prénatal, mais après il n’y a plus rien. C’est ce qui m’a conduit à créer le projet Éduc Fille Mère. Le fil conducteur peut se résumer ainsi : une grossesse ne doit pas empêcher de poursuivre les études !

    « Lire le témoignage »
  • M
    Éric
    GBEMAVO
    Journaliste, Représentant de l’agence Bénin Presse dans les Collines - Bénin

    Le sexe ne doit plus être une question taboue. Il ne doit plus faire peur. Il ne faut pas faire comme si cela n’existait pas : parce que lorsque le problème est là, c’est trop tard.

    « Lire le témoignage »
  • Mme
    Dorothée
    YEVIDE
    Médecin de santé publique, Présidente de l’association béninoise pour la promotion de la planification familiale (ABPF), Ancienne directrice de cabinet au Ministère de la santé - Bénin

    On disait : « Voilà le docteur qui veut libérer nos épouses ». Mais je voulais seulement qu’elles aient une existence digne, où elles aient leur mot à dire sans subir les décisions du conjoint.

    « Lire le témoignage »
  • M
    Windkouni Fidèle Bonaventure
    GANEMTORÉ
    Jeune leader engagé en faveur de la planification familiale, Secrétaire général national des jeunes ambassadeurs de la planification familiale / Burkina Faso.

    Utilisons les médias sociaux comme des outils de promotion de la planification familiale. Concrètement, il faut aller au-delà des posts habituels pour mener de véritables activités en ligne.

    « Lire le témoignage »

JE JOINS MA VOIX À GÉNÉRATION PF
ET ALLIANCE DROITS ET SANTÉ,

ET DEMANDE QUE LE GOUVERNEMENT DE MON PAYS
SOUTIENNE ACTIVEMENT ET CONCRÈTEMENT
LA PF DES JEUNES.